Année 132 - Septembre 2020

LETTRES AU DIRECTEUR
Ceux qui souhaitent avoir un conseil spirituel ou simplement demander des prières peuvent utiliser notre email associazione@santodeimiracoli.org.


Tous embarqués sur le même bateau?

 

Dans sa fameuse homélie du Vendredi Saint, le Pape François, en méditant sur la terrible pandémie qui ravage le monde entier, a utilisé l’expression «nous sommes tous embarqués sur le même bateau». Puis sur un réseau social, j’ai trouvé une photo qui montrait des enfants africains pieds nus et en guenilles portant des masques faits de chiffons. Le commentaire était la phrase suivante: «Nous ne sommes pas tous embarqués sur le même bateau, nous sommes tous dans la tempête mais sur des bateaux différents..». Je suis d’accord et j’ai vécu avec un certain sens de culpabilité l’idée qu’il fallait «corriger» le Pape.

Gladys

Les paroles que vous citez sont celles prononcées par le Pape François dans la prière du 27 mars 2020. En réalité, comme il l’a toujours fait dès le début de son ministère pétrinien comme évêque de Rome, le Pape François nous rappelle toujours que notre humanité est appelée à retrouver son unité. Pendant cette période de pandémie, le Pape nous a demandé de ne pas oublier ceux qui souffrent de la même maladie mais de manière encore plus dramatique. Il a aussi demandé plusieurs fois de ne pas oublier la souffrance provoquée par les guerres qui depuis des années ravagent certains pays et la famine qui fait plus de victimes que le coronavirus. Oui, «nous sommes tous embarqués sur le même bateau» mais peut-être pourrions-nous aussi dire que nous sommes tous appelés à entrer dans une unique arche, comme celle de Noé, pour nous sauver du déluge. Dans cette arche, dont le timonier est le Seigneur Jésus, nous devons laisser que tout le monde entre afin de nous sauver tous ensemble. Moi aussi j’ai vu aussi la photo dont vous parlez et j’avoue qu’elle m’a serré le cœur et que j’ai eu honte surtout à cause de ce sourire qui est de plus en plus rare parmi nous qui sommes plus équipés et en quelque sorte plus privilégiés.

Archive journalLire plus